9 Idées De Startup Pour Sauver La France (rien que ça !)

Voici le nouveau jeu de la pré-rentrée : trouver des idées pour la France du futur.

Je me prête à l’exercice, cela-dit, avec moins de talent qu’Elon Musk.

Voici le nouveau jeu de la pré-rentrée : trouver des idées pour la France du futur.

Je me prête à l’exercice, cela-dit, avec moins de talent qu’Elon Musk.

Aucune de ces idées n’est déposées à l’INPI, vous pouvez y aller. Je ne vous ferais pas signer un NDA pour avoir le droit de lire cet article. En fait la plupart ne sont pas de moi.

D’ailleurs elles sont très faciles à trouver ces idées : il suffit de regarder nos ex-champions mourir. La cause de leurs maladie étant souvent le point de départ d’une nouvelle pousse.

Voici donc 9 marchés/idées pour relancer des secteurs en perdition.

 1. [Electroménager/SAV] La confiance perdue

Je ne pourrais jamais faire mieux que cet article de Laurent Chemla sur Darty.

Pour résumer : “chers vendeurs, on ne vous demande pas encore d’avoir un lave-vaisselle Wifi qui sait prévenir le SAV pour nous, mais faîtes au moins un effort quand on vous appelle ! C’est à cause de ça et des vendeurs glissant comme du savon lorsqu’on les cherche que vos magasins se vident.”

Quitte à avoir un service minimum ou inhumain, autant commander chez soi non ? Et quitte à commander chez soi, autant prendre le moins cher non ? D’où une fausse guerre des prix. Qui est en fait une absence de service.

Quant aux appareils connectés, il ne faut pas non plus tarder. Ils existent déjà chez mes amis…en Corée.

Il y a de la place pour une startup qui saura nous vendre de l’électroménager et son diagnostic à distance en cas de panne. Les gens veulent moins posséder que bénéficier du service que rendent ces objets.

Je vous échange mon lave-vaisselle contre un autre quand vous voulez, rien à faire de l’objet en lui même. D’où une belle opportunité pour la location également.

2. [Culture/Détail] Après Virgin, la Fnac ?

Tant qu’on parle d’électroménager, parlons un peu de la Fnac. Virgin a fermé, la Fnac a racheté son fichier client. Beau mouvement. Mais ce serait plutôt celui d’Amazon qu’il faudrait prendre. Ou pas.

Pourquoi ne pas réinventer la raison même de la création de la Fnac : offrir la culture pour tous. A ce propos je vous conseille de lire la proposition de mon ami Olivier.

Je ne sais même pas quel rayon va le plus subsister entre celui des aspirateurs et des DVD. Triste pour un magasin ou je passais toutes les semaines avant d’avoir le haut-débit. Et ne dites pas (trop) que c’est la faute des pirates, ou même des ex-clients.

Quelle différence entre Carrefour et la Fnac ? A côté du rayon ordinateur on trouve les livres et les DVD. Sauf que je n’ai personne à qui demander un conseil culturel chez Carrefour. Alors jouez là dessus, par sur Dyson.

Il suffit de compter le nombre de personnes de tous âges assis par terre en train de finir une BD à la Fnac pour se rendre compte qu’il y a un marché autre que celui de la possession. Attention hein, faut voir plus grand que France Loisir quand même.

3. [Livraison] Pourtant elle fait des efforts la Poste

Autre transition facile : il faut bien se les faire livrer nos objets qu’on commande sur le Net. Sauf que je ne sais pas pour vous, mais moi le facteur il ne monte pas. Bien sûr il sonne. Bien sûr l’interphone ne marche pas. Bien sûr il laisse un mot pour dire que nous sommes absent (pas gentils envers les clients ça). Bien sûr il ne se pose aucune question même quand j’écris des lettres de réclamation. Et bien sûr il ne gravit pas nos 3 petits étages pour frapper à la porte.

Tant pis il faudra attendre…24h. Même si vous trouver son mot accusateur immédiatement, il faut attendre le lendemain pour récupérer le colis. Et tant pis si c’est du périssable.

Voilà pourquoi si on veut des commerçants à fond sur internet, il faut aussi que les livreurs aillent à fond et bravent tous les dangers. Pour ne pas encore citer la Corée, je signale juste que j’ai reçu par porteur un colis d’un particulier en moins de 4h à travers le pays, pour 10€…

Du côté de la porte il y a aussi de quoi innover :

  • Serrure électronique, et donc possibilité de donner sa clé temporairement à distance.
  • Interphone qui appel sur nos portables
  • Domotique, vidéo surveillance et autre mots branchés

Ces produits existent déjà mais qu’attends t-on pour nous les proposer enfin ? Et ne dites pas que les français ne savent pas en faire des choses comme ça.

Si une livraison chez vous ne convient pas pourquoi ne pas utiliser un point relais. Là aussi l’innovation n’attends que ça. Parce que le point relais obscure qui est moins ouvert que votre propre appartement ça suffit. Alors à quand un site collaboratif de garde de paquet entre habitants du même quartier ?

Enfin des sites de la Poste pour des timbres électroniques c’est bien mais pas quand on est obligé de laisser 10€ minimum en permanence et que l’accès bug toujours après 4 ans (même sous IE6), c’est moyen.

4. [Automobile] Des voitures humbles comme un chat pour sauver le tigre

Ha l’automobile ! Quel fabuleux moyen de transport. Et tellement pas cher en plus.

C’est l’ingénierie et le design réunis. Dans ce cas pourquoi aussi peu d’innovation ? Pourquoi tant de gadgets pour laisser le prix le même après toutes ces années ?

Pourquoi ne pas se pencher sur une autre manière de travailler pour commencer ? Comme Wikispeed ? L’agilité c’est pratique dans les discours mais quand on l’applique vraiment ça donne une voiture fabriquée en quelques semaines par des débutants.

Vous préférez le haut de gamme ? Il est ou notre Tesla national ? Une bonne place à prendre, courrons-y.

5. [Tourisme] Des musées ouverts et des serveurs qui sourient

La réalité augmentée. Voilà un super sujet que tout le monde adore mais pour lequel personne ne trouve d’application concrète. A part de la pub sur un paquet de céréale et des super QR-code-révolutionaires-LOL c’est pas gagné.

Pourtant il y a tout à faire. Imaginez : on vous prète une paire de lunette, ou vous téléchargez une appli. Vous vous rendez à la place de la Bastille. Un bouton à appuyer et HOP vous voyez la prise de la fameuse prison. Pas magique ça ? Et votre musée favori ? Pourquoi ne pas l’agrémenter de quelques appli bien trouvées. Pour tous les gouts.

Apparemment ça tarde aussi. Dommage, d’autres le feront avant nous.

Nous avons perdu le tourisme. Pourtant nous avons le patrimoine. Mettons le en valeur à la sauce AR (Augmented Reality) !

6. [Restauration] Manger, même à 15h un lundi

Là je fais mon français paresseux et je vous propose de lire mon article sur le sujet de la restauration en France.

7. [Culture/Télévision] Des Canaux++

Ha que c’était bien Canal+ avant internet. Ha que c’est cher maintenant. Surtout quand il faut rajouter des dizaines d’euros en plus d’internet.

Alors autant le faire avec une chaine qui a des scénaristes de talents, qui produit la saison entière d’un coup et vous laisse tout regarder à la suite sans pub. Tout ça en supplément de tous les films, compatibles tout support. Je ne voudrais pas être celui chez Canal qui s’abonne à Netflix en premier…

8. [Immobilier] Allez, on arrête les blagues et s’y met ?

Chercher un appart. La bonne blague. Même si certains ont compris le besoin, on reste loin d’une vraie recherche. Un peu comme une recherche sur le net. Même mieux, avec une optimisation, une  intelligence, du big data tout ça. Pour l’instant c’est à nous de faire le boulot. Et même si on cite seloger.com comme un géant (ex français puisque allemand à présent je crois), c’est un géant un peu fainéant.

9. [Administration] L’innovation en dehors des heures d’ouverture

Le meilleur pour la fin ! Pour innover il faut entreprendre. Et pour entreprendre il faut d’abord…payer.

Que de sujets possibles pour améliorer nos chers administrations. A commencer par un acceuil via Skype ou Facetime (ou un français équivalent s’il existe).  Et pas une solution bâclée pour IE6 hein.

Peut -être aussi ne pas laisser la préfecture faire son site internet sous Word toute seule. Demandez à des gens qui connaissent Bootstrap. Cela ne peut pas faire  de mal de faire un site clair non ? Aussi un indicateur d’affluence, des boites aux lettres électroniques, des scanners sur place…

Une ou deux startup avec des bonnes connaissances dans tous les sens du terme devraient pouvoir se faufiler sur ce marché.

Conclusion

Après tout ce remu-méninge j’espère que demain le chômage aura au moins baissé de 50%. Au moins dans notre branche (ou il est “de 6 à 9% selon les sources”).

Du coup :

  1. Ce n’est pas la faute d’ Amazon, de la Corée, d‘internet ou des low cost.
  2. Ce n’est pas l’idée qui compte, ni même sa réalisation, mais la passion des gens et le service qu’ils sont prêts à rendre. Il faut aller chercher les clients un par un (littéralement)
  3. La plupart des idées ou marchés évoqués ici existent déjà ! (et encore je n’ai pas parlé des drones pour l’agriculture ou les biotechnologies)

 

playing-dead-ellie-from-ice-age-30030252-311-162

C’est d’autant plus facile de se faufiler sous les jambes d’un pachyderme pour prendre sa nourriture qu’il est en train de mourir.

Pas besoin de chercher bien loin ce qui nous sort de la panade : de la diversité et des risques. C’est parce qu’on avait tous un ADN différent que le premier virus venu ne nous tue pas (bon je ne mets pas ça entre guillemets, ça devient pompeux comme article, mais vous voyez ce que je veux dire).

Ci-après une photo et une autre métaphore idiote pour le prix de 3. C’est ça le service client après tout.

41fbdd47[1]

 

Semez des startup (jeunes pousses). Nous récolterons des géants plus tard. Mais il nous faut :

  1. De la patience (ne pas démarrer d’un coup avec des monstres administratifs voués à l’échec)
  2. Du soleil (Une vision)
  3. Un grand champ (le haut débit que la Corée a depuis 1997 par exemple, et l’après fibre pour ne pas prendre de retard sur une techno chère)
  4. De la pluie (des échecs qu’on appel tentative ou expérience)
  5. Un bon agriculteur (l’éducation !)
  6. Des nouilles aux pesto (je suis à cours de métaphore)

Bref vous l’aurez compris : l’innovation c’est pas pour demain.

Et voici la question facile du jour pour bien finir un article.

Et vous ? Quelles sont vos idées ?

Author: Jean-Baptiste Rieu

Ingénieur logiciel, passé du litteraire au scientifique. Toujours curieux, passionné d'IHM, de visualisation et d'experience utilisateur. Chercheur en méthodes pour développer la créativité. Amoureux de la Corée, pays de mon épouse. Diplômé de l'Institut de Formation d'Ingénieur de Paris-Sud XI (IFIPS).